LE HALL DU JARDIN·SECRETS DE FILLES

Que Faire Devant le Sentiment amoureux?

Coucou les filles,

Comment vous allez? Je vous reviens avec un plein d’énergie, suite à un temps de méditation profonde sur le retour à l’essentiel comme le décline mon précédent article. Aujourd’hui je veux entamer une toute nouvelle série qui, j’en suis sure, fera du bien à plusieurs.

J’ai souvent eu l’occasion d’apporter des conseils aux jeunes filles et jeunes femmes sur les questions du sentiment amoureux, et lorsque le Seigneur m’a mis à cœur de créer ce blog, c’était entre autres dans le but de partager tout ce que j’avais appris avec Lui sur la question. Je crois que nous sommes toutes très précieuses aux yeux de notre Père, raison pour laquelle Il nous chérit d’une manière spéciale et veut nous voir réussir dans ce domaine.

Je viens donc, à travers cet article, engagé le thème du SENTIMENT AMOUREUX. Comment gérer sa vie sentimentale et ne pas se tromper lorsque notre cœur se met à battre pour quelqu’un? Comment soumettre nos sentiments en adéquation avec la volonté du Seigneur? Voici des questions auxquelles plusieurs jeunes filles cherchent des réponses.

*Le Sentiment Amoureux

women-486826_1920 (2)

Nous allons développer ce thème sous une longue série d’articles. Je vais à travers cette série vous faire un cœur à cœur personnel, en partageant en toute transparence, avec la permission de mon mari, mon histoire, notre rencontre, car je pense qu’on ne donne mieux que ce qu’on a. Je souhaite à travers cette série vous donner aussi l’occasion de poser des questions auxquelles nous allons ensemble répondre car je sais que le partage d’expérience est une richesse inestimable, mieux que des écrits sur de simples réflexions.

Pour commencer, laissez-moi vous faire une petite confidence. Savez-vous qu’il est possible de vivre son rêve de jeune fille? Oui! J’en suis l’exemple. Tout ce que je vis aujourd’hui avec mon mari, notre vie de couple, c’est le résultat de toutes mes prières et rêves d’adolescente. Comment cela est-ce possible? Vous le découvrirez à travers un petit résumé de mon histoire.

En effet, j’ai eu la grâce de connaitre Le Seigneur assez tôt, j’ai entretenu avec Lui une relation spéciale qui a fait de Lui mon plus grand confident jusqu’à ce jour. Je passais avec Lui des heures à discuter dans ma chambre. Je me souviens de ces après-midi alors que j’étais toute seule à la maison, où je posais des questions à Jésus sur plusieurs aspects de la vie. Mais Seigneur, comment est-ce possible de se tromper sur le choix de son mari comme telle tata? Comment en est-elle arrive là? Pourquoi ne l’as-Tu pas averti du danger d’épouser un tel homme? Mais Seigneur, pourquoi cet autre couple qui pourtant avait si bien commencé, se retrouve aujourd’hui au bord du chaos? Pourquoi un malheur pareil leur est-il arrivé? Ou encore, Seigneur pourquoi telle grande sœur si belle et si passionnée de Toi, jusqu’à présent ne tombe pas sur quelqu’un qui l’aime vraiment? Pourquoi se trouve-t-il qu’elle souffre toujours dans ses sentiments pour quelqu’un qui ne l’aime pas? Jésus, pourquoi les sœurs ne se rendent pas compte du manque de sérieux de tel frère? Toutes les sœurs sont amoureuses de lui alors qu’il est clair qu’il n’est pas sérieux et qu’il prend juste plaisir à jouer avec leurs sentiments. Bref, Seigneur pourquoi jusqu’ici ne suis-je pas encore tombée amoureuse de la bonne personne? Quand vais-je moi aussi être en couple, rencontrer quelqu’un que j’aimerais et qui m’aimera aussi? Comment cela arrivera-t-il? Où vais-je le rencontrer? Comment sera-t-il?

Ces temps de réflexion ont été mon partage durant toute mon adolescence que je situe entre 12-13 ans à 21 ans. Je ne sais pas s’il entre dans les standards réels, mais pour ma part, c’est à cette tranche d’âge que je me suis senti adolescente. Ces réflexions intenses avec Le Seigneur m’ont aussi canalisé et permis de regarder à Dieu pour les questions auxquelles je n’avais pas encore de réponses plutôt que d’aller vers des copines et me laisser influencer négativement par de mauvais conseils. Il faut dire aussi que j’avais la grâce d’être bien entourée, d’être dans un très bon cadre familial avec nos mamans qui n’avaient pas de secrets pour nous. Elles nous ouvraient leurs cœurs et nous partageaient tout leur vécu, leurs histoires, leurs réussites et leurs erreurs, nous conseillant de ne pas marcher sur les mêmes traces qu’elles. J’avais aussi des grandes sœurs et amies auprès desquelles j’ai pu tirer de grandes leçons de la vie.

*Le Rêve devenu réalité!

couple-2180533_1920 (2)

Aujourd’hui j’ai 30 ans, je suis une femme comblée, mariée depuis 4 ans avec un homme merveilleux, spécial, taillé à ma mesure comme Le Seigneur me l’avait annoncé alors que j’étais en classe de 5ème (plus précisément la 2ème classe du secondaire après le primaire). Pourquoi j’ajoute comme Le Seigneur me l’avait annoncé? Parce que durant tous ces temps de réflexions et de questionnements au Seigneur, Il a su répondre au fur et à mesure à toutes mes questions, me rassurer et m’orienter sur la façon de gérer les sentiments amoureux et de les aligner sur Sa Volonté. Il m’a promis qu’en Le suivant, je ne pouvais pas me tromper même quand les sentiments allaient se présenter. Lui faire confiance a été la première chose que j’ai dû apprendre, ensuite, m’imprégner de sa vision des sentiments, la deuxième chose. Très souvent nos pensées ne sont pas les pensées du Seigneur, d’où les nombreuses erreurs qu’on accuse en refusant de Le Suivre dans ses voies à Lui.

L’une des premières choses que Dieu m’a dites sur les sentiments amoureux c’est ceci : Ma fille, être amoureuse ce n’est pas un problème en soi, c’est la manière dont tu gères ce sentiment amoureux qui peut être un problème pour toi.

J’avais donc là, la première parole du Seigneur sur la question des sentiments amoureux en particulier. Et toutes les fois où mon cœur commençait à s’ébranler pour quelqu’un, je ne me culpabilisais pas en me disant comment je peux ressentir cela. J’accourais plutôt vers le Père en Lui disant : « Papa je commence à avoir du sentiment amoureux pour un tel, qu’est-ce que je fais et qu’en penses-tu? » Car je ne voulais surtout pas me perdre en me laissant guider par des sentiments plutôt que par Dieu.

Il avait toujours la bonne réponse pour moi à cette question. Je peux le dire maintenant car je vois les résultats aujourd’hui. Mais à cette époque, c’était souvent avec larmes aux yeux que je suivais sa recommandation, car je Lui faisais confiance, même quand sa réponse allait à l’encontre de ce que je désirais. Qu’est-ce qu’il arrivait alors de mes sentiments quand Le Seigneur me disait que ce n’était pas la bonne personne? Rien! Simplement je n’y accordais plus d’importance, je m’efforçais à ne plus penser à la personne et surtout, je demandais à Dieu, l’Auteur de l’Amour, d’enlever le sentiment amoureux qui était né. Certaines penseront que c’est trop simple, mais je peux vous assurer les filles que c’est de cette manière que ça se passait avec Le Seigneur et à chaque fois, avec le temps, Il faisait disparaître ces sentiments. Et lorsque j’étais trop faible, trop amorcée par les sentiments au point de ne pouvoir prendre une quelconque décision, ou n’ayant plus la force même le consulter, ni d’écouter Dieu, Dieu agissait en faisant concourir les temps et les circonstances en ma faveur. Il créait de la distance entre la personne et moi ou l’éloignement total.

*Danger d’ouvrir un Brèche

holding-hands-1772035_1920 (2)

Je me souviens de cet ami qui m’a fait la cour durant mes trois dernières années au lycée. A ce moment je n’avais pas de sentiment amoureux  pour lui, donc c’était facile pour moi de lui résister. Une fois à l’université, j’ai ouvert une brèche dans mon cœur car j’avais envie d’être en relation avec quelqu’un, comme les autres jeunes filles de mon âge vues dans mon entourage universitaire et à la télévision. Il m’avait invité à passer l’après-midi avec lui, « il n’y aura personne chez moi », m’avait-il précisé. Tout mon être était intéressé par cette invitation au point où, je ne voulais même plus avoir l’avis de Dieu. Plus l’heure du rdv s’approchait, plus j’étais excitée à l’idée d’y aller. Il devait m’appeler pour me confirmer le rdv. J’attendais son appel avec une telle hardiesse. Quand, je me suis questionnée brièvement sur ce que pensait Le Seigneur de ce rdv. J’ai juste fait cette prière rapide : « Seigneur, tu sais que je veux aller à ce rdv et que je n’ai ni la force ni l’envie de le refuser. De toute façon c’est Toi qui Est Seigneur et Maître de l’Univers. Alors si Tu penses que je ne devrais pas y aller, interviens mais ne compte pas sur moi pour annuler ce rdv car je n’ai ni la force ni la volonté de le faire.«  Lorsque j’ai fini la prière, j’ai continué à m’apprêter et à attendre que l’ami en question me donne le signal pour venir. Nous avions rdv à 14h. Les heures se succédaient sans que l’intéressé ne me fasse signe. Je les voyais défiler, ne sachant que penser. Pourquoi ne me fait-il pas signe, me demandais-je. « Quelqu’un qui avait attendu 3 ans pour avoir un rdv avec moi, et maintenant que je lui tends une perche, il n’appelle pas ». Frustrée, j’ai dit à Dieu : « Je sais Seigneur que c’est Toi qui Es derrière tout ça. Hummmm. J’aimerai bien savoir comment Tu T’y Es pris au point que ce dernier ne puisse pas me rappeler. » L’après-midi s’était écoulée, la nuit était tombée, voici que ma petite sœur m’appelle me disant que l’ami en question est au bout du fil. Je regarde l’heure, il est 19h, je prends l’appel et voici ce qu’il me dira :  » vraiment je sais que tu ne vas pas croire ce que je vais te dire mais je t’assure que c’est la vérité. Tu n’imagines pas ce qui m’est arrivé. » Que t’es t-il arrivé? lui ai-je demandé sereinement, curieuse de savoir ce que Dieu avait fait. Il répond en disant : « j’ai mangé une omelette à midi. Apparemment elle était avariée, et cela m’a donné une diarrhée qui m’a fait couler le ventre toute l’après midi. C’est maintenant que ça s’est arrêtée. » Waouh« , me suis-je exclamée. A m’entendre, il a pensé que je n’y croyais rien, et a répliqué :  » tu vois, je savais que tu n’allais pas me croire, mais je te promets que je te dis la vérité. Moi-même je n’ai rien compris à ce qui m’est arrivé. » Je l’ai rassuré que je comprenais et après avoir raccroché, j’ai dit au Seigneur que là vraiment Il venait de me surprendre.

Je réalisais son Amour pour moi. Un tel Amour qui permit la souffrance momentanément de quelqu’un, pour que je sois épargnée du danger, d’une erreur qui m’aurait coûté cher. Il faut préciser que cet ami en question ne connaissait pas Le Seigneur. Connaissant la pensée (dans la grande majorité des cas) d’un jeune homme qui ne connaît ni ne craint Dieu, me retrouvant seule dans une maison avec lui, vous pouvez imaginer, les filles, le grand risque que je courrais, étant déjà moi-même amorcée. Le risque de poser un acte imprudent qui aurait déshonoré Dieu et m’aurait déshonorée moi-même. Le Seigneur m’avait secouru une fois encore et préservé alors que j’étais faible.

*Avec Le Seigneur c’est possible

bride-2470860_1920 (2)

Chères sœurs, ceci pour vous dire qu’avec Le Seigneur, c’est possible. Lorsqu’on remet l’aspect sentimental de nos vies entre Ses Mains, Il sait nous guider pour nous faire jouir du meilleur au moment venu. Car oui, il y a un temps pour toutes choses et quand le temps est là, sans aucune résistance, Dieu nous fait rentrer dans la chose promise. C’est ce qui s’est passé pour moi, la rencontre de mon merveilleux mari après ce temps de soumission à Dieu, s’est faite en toute simplicité. Le moment venu, on s’est reconnu, car toutes les pièces du puzzle étaient déjà réunies pour cela. Evidemment, là aussi, il a fallu se soumettre à Dieu et Lui faire confiance.

L’histoire de notre rencontre fera l’objet d’un des articles de cette série débutante.

 

Publicités
LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

Quand Le Seigneur me rappelle à l’Essentiel…

Retour à l'essentielCoucou les filles,

Aujourd’hui je vous reviens après quelques jours d’absence pour partager ce que je vis en ce moment. Un réveil personnel, un retour à l’essentiel… Un temps de remise à niveau sur plusieurs petites choses auxquelles j’avais accordé un peu trop d’importance et qui commençaient à changer les priorités de mon cœur. Je veux par cet article vous faire profiter de ce temps de remise à niveau et de retour à l’essentiel qui fait l’objet de profondes réflexions en moi.

Je suis en train de laisser mon cœur être mis nu, sondé et épuré par Le Seigneur. Les questions sont : Seigneur où est passé ma soif de Toi? Celle qui me faisait passer tant et tant d’heures dans Ta présence à Te contempler, à T’adorer, à languir après Toi? Où est passé cet Amour qui faisait que rien d’autre que Toi n’avait de valeur à mes yeux? Ces temps où les circonstances de la vie ne me faisaient guère peur car en Toi je trouvais Refuge!

Oh Seigneur où sont passés ces moments où je venais volontiers dans ta Présence quant au dehors tout était trouble et angoisse. Ces temps où j’avais soif de Toi, de courir à Toi, de revenir à Toi après des heures d’activités au loin. Je veux juste dire, où Est passé l’Essentiel de ma vie. A quoi d’autre que Toi ai-je cédé la place?

Je veux revenir sur les anciens sentiers du jardin de notre intimité. Réapprendre à visiter mon Lieu Secret et me plaire à y rester non plus seulement une heure ou deux, mais continuellement. T’ouvrir à nouveau mon âme et continuer ses longues et passionnées conversations que nous avions. Sentir à nouveau quand tu t’attristes et ne plus tarder à m’en apercevoir et à me repentir. Te laisser m’arroser de La Fraîche et Douce Rosée de ton Esprit comme aux Aurores d’antan. Revivre cet amour de petite fille qui me faisait danser, sauter, rire aux éclats et pleurer… Je veux Grandir dans ma soif de Toi, expérimenter à nouveau les bienfaits quand je cultive Ta présence. Je ne veux plus me contenter de simples routines religieuses, des prières quotidiennes, celles qui ne désaltèrent pas, celles qui ne rassasient pas la faim de mon Amour pour Toi.

Cette réflexion est entretenue par cette prière constante de David que je ne cesse de répéter : Sondemoi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées ! Elle a été aussi la résultante de plusieurs instruments que Dieu a utilisés pour me parler ces derniers jours. La vidéo d’en bas ou à droite de cette page est un de ces instruments qu’Il a utilisés. Je vous invite à la découvrir !

Non classé

Précieuse comme un Diamant

spring-2298279_1920 (2)Bonsoir à Toutes,

J’ai fait la découverte d’une merveilleuse sœur à travers le blog de Milvia. Il s’agit de Nadia, qui anime une nouvelle chaîne YouTube qui se nomme : Précieuse comme un Diamant.

Je crois que nous sommes dans une saison où il nous faut nous construire autour des vraies valeurs vues selon le Miroir de Dieu, c’est-à-dire Sa Parole. Je crois aussi que Dieu suscite une génération de jeunes filles et jeunes femmes qui puissent impacter leur entourage avec de grands projets, à l’exemple de Nadia. Ma prière est que vous soyez toutes bénies avec cette mission naissante que Dieu lui a confiée pour nous. Je vous encourage donc à aller visiter sa nouvelle chaîne et à vous abonner, car Dieu nous y réserve des trésors.

Et moi, je vous souhaite un excellent week-end avec My Darling Jesus-Christ !

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

He Did It Again

Jesus Did It Again

Cette Louange (en bas ou à droite de cette page) est l’expression parfaite de mon Action de Grâce pour tout ce que Dieu a fait dans ma vie et ne cesse de faire.

Quand je regarde à ma petite existence, les défis auxquels j’ai fait face, les saisons que j’ai traversé et la manière dont Il m’a toujours assisté et gardé auprès de Lui, j’ai envie de dire comme Sinach : « Jésus l’a Encore Fait! » Il l’a encore été Fidèle, Compatissant, encore à mon écoute, encore Attentionné, encore Bienveillant, encore … Jésus! Jésus! Jésus! Tu Es et Seras le Seul Qui produit en Moi ce sentiment que je ne sais même pas expliquer. Cette Paix profonde apaisant continuellement mon cœur, ce tourbillon d’Amour qui m’embrase. Jésus, Toi qui ne Te lasse pas de me faire du Bien jour après jour. Toi qui me regardes avec tant d’Amours, qui me prend dans Tes Bras quand je suis faible. Toi qui ne T’arrête pas sur mes nombreuses erreurs. Toi qui m’as aimé, qui m’aime et continue à m’aimer telle que je suis. Toi qui ne cesse de Tant Faire pour moi! Reçois ma Reconnaissance.

urban-2570651_1920 (2)

Trouvez ci-dessous les Paroles du chant de Sinach, que j’offre en Action de Grâce au Plus Grand des Amours de ma vie :

It is coming from my heart, praise and thanks unto You Lord
All the things that You have done, I’m grateful for Your love, I give You the praise (x2)

I’m counting my blessings, I just can’t keep it to myself, when I thought that He had done too much oh oh oh Jesus did it again  (x2)

I can’t tell it enough oh oh oh oh, I shout it loud from the mountain top (x2)

girl-1599791_1920 (2)

It is coming from my heart, praise and thanks unto You Lord
All the things that You have done, I’m grateful for Your love, I give You the praise (x2)

I’m counting my blessings, I just can’t keep it to myself, when I thought that He had done too much oh oh oh Jesus did it again (x2)

I can’t tell it enough oh oh oh oh, I shout it loud from the mountain top (x2)

wall-2562773_1920 (2)

I dance and praise the Lord (x4)

I clap and praise the Lord (x4)

I shout and praise the Lord (x4)

And when I thought that He had done too much oh oh oh Jesus did it again

Rejoice and praise the Lord (x4)

And when I thought that He had done too much oh oh oh Jesus did it again

I can’t tell it enough oh oh oh oh, I shout it loud from the mountain top
I can’t tell it enough oh oh oh oh, I shout it loud from the mountain top

Give Him praise

Très bon Week-end à Tous!

LE HALL DU JARDIN·PETITES RÉFLEXIONS

Quelle décision prendre devant la porte de sa Destinée : Entrer ou faire demi-tour?

Quelle Attitude adapte tu fasse à ta Destinée

Je vous avais promis le résumé de la soirée pyjama des jeunes filles et jeunes femmes que nous avons organisée autour du thème : « Es-tu Déterminée à ne pas rater la destinée que Dieu a préparée pour toi? » Je n’ai pas pu le faire à temps et je m’en excuse.

En effet, ce temps de partage et d’échange a été extraordinaire et je viens vous faire un bref résumé dans ce qui suit.

La soirée a commencé par un temps de danse en l’honneur de notre Dieu.

Dans un élan de cœur à cœur avec Dieu, nous avons dansé devant Lui en guise d’adoration. L’atmosphère a été en un instant remplit par Sa Présence. Nous pouvions sentir Dieu danser avec nous alors que nous l’adorions. Il y a des moments comme celui-ci où Dieu prend plaisir à nous montrer qu’Il Est au milieu de nous. Nous l’avons expérimenté ce soir-là.

Ensuite, nous avons partagé autour de la Parole de Dieu. Le Seigneur nous dit dans sa Parole qu’il est doux et agréable pour des frères de demeurer ensemble… Psaumes 133:1. Je ne saurais vous dire combien nous l’avons vécu. Chacune a pu parler de sa relation avec le Seigneur et a dit comment elle l’entretient. Des mots comme la soif de Dieu, la qualité de l’intimité avec Lui et la vie de prière sont ressortis. Chacune a expliqué comment elle évolue avec Dieu et a présenté quelques expériences extraordinaires vécues. A la suite de tous ces partages enrichissants, nous sommes arrivés à cette certitude :

« lorsqu’on pense que nos expériences passées avec Dieu furent extraordinaires et qu’il nous vient le désir de les revivre à nouveau, n’oublions pas que ce qui est devant nous est encore plus glorieux que ce qui est passé. »

Quand même nous aurions remporté de grandes victoires par la foi, vu des prodiges et des miracles se produire et expérimenté des dons spirituels extraordinaires, Le Seigneur nous réserve encore plus. Il nous emmène toujours de profondeur en profondeur et de Gloire en Gloire avec Lui. Son désir Est que nous le découvrions un peu plus à chaque saison de nos vies et que nous croisions dans l’excellence de Sa Connaissance. 2 Corinthiens 3:18

Nous nous sommes aussi partagé plusieurs témoignages. Des témoignages sur nos rencontres personnelles avec Dieu et sur les découvertes de nos appels. Une d’entre nous a expliqué comment elles avaient rencontré le Seigneur suite à un temps de questionnement profond sur la vie après la mort. Voici le résumé de son témoignage :

la sœur, avant sa conversion à Christ, appartenait à une autre confession de foi où elle n’arrivait pas à trouver de réponses rassurantes sur la question de son salut. Sa grande sœur étant chrétienne, ne cessait de lui répéter que Jésus Est le Fils de Dieu et qu’il n’y a de salut en aucun autre Nom que par Lui Actes 4:12. Confuse par ces propos, elle décida de s’adresser directement à Jésus en ces mots : Jésus, si Tu Es vraiment Le Fils de Dieu, révèles-Toi à moi, fais-le-moi savoir afin que je Te suive et que je sois sauvée.

Cette prière a été bien entendu par Jésus qui ne tarda pas à lui répondre à travers un songe.

Se retrouvant en plein milieu d’une mer agitée, elle se voyait mourir toute seule sans aide, ni personnes. Il y avait autour, de petits êtres étranges qui se moquaient d’elle et lui faisaient croire que s’en était fini pour sa vie. Ils lui disaient que c’était son terminus et que personne ne viendrait à son secours. Tourmentée par ces propos, elle fit appel à tous les noms des personnes qu’elle connaissait quand, elle comprit qu’aucun d’eux ne viendrait à son secours. Alors qu’elle sombrait dans le désespoir et se voyait mourir dans cette tempête, elle vit apparaître une Lumière qui venait du ciel vers elle. Cette Lumière mise en déroute les petits êtres étranges qui la tourmentaient, et la sortir du bateau dans lequel elle se trouvait.

Après l’avoir secouru, cette Lumière se présenta à elle en ces mots : JE SUIS JÉSUS, LE FILS DE DIEU, LE SEUL QUI SAUVE.

Elle nous a partagé qu’à la suite de ce rêve, elle pria et invita Jésus dans sa vie. Depuis ce jour, sa vie ne fut plus la même et son angoisse concernant la vie après la mort fut converti en une Ferme Assurance de son Salut. Ce témoignage nous montre que Jésus Est attentif aux cris de ceux qui le cherchent. Actes 2:21.

Notre partage s’est poursuivi ensuite autour des thèmes de la destinée, des appels et des dons spirituels. Nous avons médité sur le livre de Ruth, au premier chapitre. Nous y avons découvert une jeune femme déterminée à foncer vers sa Destinée Ruth 1:18. Une Destinée qu’elle entrepris de poursuivre sans savoir ce qui l’attendait devant. On a vu comment au départ, elle et sa belle-sœur Orpa, ne voulurent pas quitter Naomi, mais lorsque cette dernière leur montra les avantages qu’elles avaient en se séparant d’elle et les risques qu’elles encourraient en la suivant, nous constatons deux attitudes. La première fut une attitude raisonnable de prime abord mais  qui dénote du manque de foi en y regardant de plus près.

  • Orpa a choisi de retourner vers ses dieux et les gens de son peuple. Car en restant avec Naomi, elle n’avait pas la certitude de pouvoir se remarier et avoir des enfants.

  • Ruth a choisi de continuer la marche vers ce destin qu’elle avait choisi bien qu’ignorant ce qui l’attendait.

Le Seigneur a pris plaisir à la décision de Ruth et lui a fait trouver grâce aux yeux de Boaz qui devint son époux et duquel elle enfanta Obed. Obed qui fut le grand-père du Roi David duquel Jésus-Christ est descendant. Ainsi, Ruth reçut pour couronnement, l’accomplissement d’une destinée bien meilleure à celle qu’elle aurait pu s’imagine, encore plus prestigieuse que si elle était retournée vers les idoles de son peuple. Elle est rentrée dans la généalogie de Jésus-Christ, en mettant au monde Obed Ruth 4:17.

Cette médiation nous a emmené à réaliser ceci :

« Face à la porte de notre destinée, il a toujours un choix à faire. On peut choisir d’avancer, de prendre le risque, de se lancer, ou de retourner tranquillement vers nos anciennes habitudes par peur de l’inconnu. » 

En optant pour le deuxième choix, on décide de sortir de la scène, comme ce fut le cas d’Orpa dont on n’a plus entendu parler dans la suite du récit.

Eu égard à ce qui précède, nous nous sommes résolues à avancer dans la Destinée que Dieu a préparée pour nous, avec la même Détermination de Ruth chapitre I verset 18.

Et toi, que décides-tu devant la Porte de ta Destinées ? Vas-tu entrer ou faire demi-tour?

 

LE HALL DU JARDIN

Mon Retour sur Facebook

BienvenuesBonjour à tous

Très contente de retrouver amis et frères après une longue période d’absence sur Facebook. Je vous reviens munie d’une nouvelle mission : Animer un cadre d’échange, de partage et d’encouragement pour les jeunes Filles et jeunes Femmes. Evidemment, cela pourrait être aussi bénéfique aux Jeunes Hommes.

Pour celles et ceux qui ont déjà visité mon blog, certaines questions m’ont été posées notamment sur le type d’articles partagés et le but visé. Voici ma réponse. Nous sommes dans une génération où beaucoup de faux messages sont véhiculés aux jeunes filles et jeunes femmes. Des messages qui visent à rendre toutes les femmes identiques suivant l’effet de mode, des stars et toutes sortes d’influences. Seul problème dans tout ceci, la merveilleuse identité de chaque femme semble se noyer dans le grand moule du conformisme. Plus personne ne laisse transparaître ce qu’elle/il est vraiment au fond de soi, par peur du rejet de la grande masse. Tout cela a pour conséquence, beaucoup de mauvaises prises de décision chez les jeunes filles et jeunes femmes quand les grands choix de leur vie se présentent à elles. Des choix tels que : le choix du conjoint, l’orientation de la carrière et la marche vers sa destinée, car ne trouvant plus de bons repères.

Pour ma part, à travers cet espace qu’est Le Jardin Secret d’Aurore Harmonie, je veux apporter ma pierre à l’édifice que mes devancières, Ludvine, Milvia, Pauline, Marie, Aurélie et bien d’autres, ont commencé à bâtir. Une pierre, dans les conseils et le partage d’expériences que Dieu m’a permises d’acquérir avec d’autres jeunes femmes et ce, dans le but de créer une génération plus que consciente de qui Elle Est, en Christ, et du rôle combien important Elle doit jouer dans ce monde. C’est la raison pour laquelle, Le Jardin Secret d’Aurore Harmonie paraît aujourd’hui sur vos murs. C’est pour moi, une occasion de partager en public ce que Dieu m’a appris et continue à m’apprendre en privé.

Nous partageons ici des histoires racontées, des secrets de filles, des déclarations d’amours, des méditations de vies, des lettres intimes, des conseils sans tabous, etc.

Je serai là comme relais entre vous et d’autres qui voudront bien apporter leur expérience pour le profit de tous. Je suis donc très contente de vous compter parmi nous, dans ce club d’amis, les abonnés de cette page. En attendant vos réactions, je vous souhaite une très bonne suite de journée avec tout mon Amour fraternel !

Aurore Harmonie.

LE HALL DU JARDIN·PETITES RÉFLEXIONS

Es-tu déterminée à ne pas rater la Destinée que Dieu a préparée pour toi?

Vivre la Destinée préparée

Bonjour à Toutes!

Aujourd’hui nous organisons une soirée pyjama entre jeunes filles et jeunes femmes, autour du thème : Déterminée à ne pas rater la Destinée que Dieu a préparée pour moi!

Assez parlant comme thème je trouve! C’est la raison pour laquelle il a été intentionnellement choisi, pour les grandes richesses qu’il renferme et dont chacune de nous peut jouir pour construire un avenir extraordinaire.

La Destinée est un grand thème abordé dans la Bible. Nous le voyons de bout en bout depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse. La Destinée c’est le But, le Plan de Dieu pour chacune de nos vies. C’est ce pourquoi Il t’a voulu sur la terre. Evidemment, la première Volonté de Dieu c’est que nous soyons rapprochés de Lui à nouveau, en acceptant l’oeuvre de réconciliation de la croix, par le Sacrifice de notre Seigneur Jésus! Ensuite, il veut que par nous, d’autres aussi soient impactées et puissent à leur tour venir à Lui. Mais les moyens que Dieu donne à chacune de nous pour y arriver, diffèrent d’un individu à un autre. C’est à ce moment qu’on parle de Dons, de Talents, de Ministères. Ces choses que Dieu a mises entre nos Mains et qui nous rendent Uniques et Spéciales. Ce sont elles qui, parmi tant d’autres, font notre particularité sur cette terre, qui nous rendent inégalables.

En début de semaine, j’ai perdu un être cher. Une sœur, qui était pleine de douceur, d’amour, intelligente et remplit de talents. Mais qui est partie trop vite sans avoir laisser ressortir les richesses que Dieu avait enfouies en elle. Ces richesses qui n’attendaient qu’à être manifestées. Elle est partie, alors qu’elle n’avait pas atteint les trente ans. Voici un trésor qui s’est éteint. Notre plus grande joie néanmoins, mes sœurs et moi, c’est qu’elle ait connu le Seigneur et Lui est restée fidèle jusqu’à la fin.  Malgré toutes les épreuves, combien nombreuses, auxquelles elle a été sévèrement confronté, elle a choisi la meilleure part, l’héritage de la Vie Éternel en Jésus-Christ.

Mais pourquoi je vous raconte cela? Parce que j’ai vu l’ennemie lui faire croire durant toute sa vie le contraire de ce qu’elle était réellement. Le contraire de comment Dieu la voyait, de sa particularité, son unicité parmi nous. Manquant d’Amour depuis son enfance, elle se croyait la moindre et cultivait une faible estime de soi. Des choses que chacune de nous a pu ressentir une fois dans son existence, mais qui, si on n’y prend garde, peuvent ruiner toute une vie. Chères sœurs, je nous exhorte à prendre conscience de « Qui » nous sommes en Christ, des Merveilleuses Richesses que nous avons acquises en Lui et à marcher non selon notre vue, qui bien souvent nous fait défaut, mais par la Foi, la Foi en ce que Dieu « Dit » que nous sommes. J’invite aussi chacune, à aller aux pieds de Dieu, pour celles qui ne l’ont pas encore fait, et à demander au Seigneur ce qu’il a réservé pour toi, pour moi. Afin que nous pratiquions toutes les œuvres  qu’Il a réservées pour nous, et ne passions pas à côté de la merveilleuse occasion de laisser la Gloire de Dieu se manifester à travers notre vie. Car Oui, il a fait de nous la Lumière du monde et le Sel de la Terre. Afin que par nous, Ses œuvres soient manifestent et que tous reconnaissent que Jésus-Christ  Est Seigneur, à La Gloire de Dieu le Père.

Je vous laisse donc avec cette réflexion qui sera le thème de notre partage ce soir :

« Es-tu déterminée à ne pas rater la Destinée que Dieu a préparée pour toi? »

Pour celles qui ne pourront être des notre, ne vous inquiétez pas, un résumé de ces merveilleux moments vous sera partagé la semaine prochaine, avec des illustrations…

Je vous souhaite donc de passer un merveilleux week-end et vous partage ce chant  (Repars avec Lui) de Louis que j’ai découvert hier sur Top Chrétien. Je l’ai écouté durant des heures. Il m’a beaucoup béni! Il vous bénira aussi j’en suis sure!

Avec tout mon Amour,

Aurore Harmonie.

LE HALL DU JARDIN·SECRETS DE FILLES

Secrets de Filles avec Une Jeune Entrepreneure : Elielle Tigsba Ilboudo

Bonsoir Elielle, Merci pour l’occasion que tu nous donnes de partager ton expérience avec les jeunes filles et jeunes femmes dans le cadre de la rubrique Secrets de Filles. Que Le Seigneur te bénisse pour ta disponibilité. Sans plus tarder, on va aller à la découverte de Elielle.

1- Qui est Elielle ?

Elilelle est une jeune fille Burkinabé. J’aime bien qu’on précise que je suis chrétienne car tout ce qui suit, c’est parce que je suis chrétienne. Je suis sûre de ça.

16174736_1254164864663456_5937536245713605554_n

Je suis une jeune chrétienne, étudiante, à la fois je suis chorégraphe et maintenant entrepreneure.

J’étudie l’économie du développement, en même temps je fais des chorégraphies. La danse, c’est un talent que j’ai su développer au fil des années. J’arrive à monter des chorégraphies, surtout pour les jeunes filles, mais aussi pour les jeunes femmes, selon la demande. Je suis entrepreneure, mais ça c’est récent. Je fais des choses avec mes doigts et ce, depuis début 2017 seulement. J’ai commencé, il y a tout juste un an.

2- Alors Elielle, tu dis que ta Foi pour Le Seigneur est le fondement de tout ce que tu fais. Comment tu expliques cela? Comment Dieu t’a conduit à découvrir ce que tu fais aujourd’hui ? Tu nous expliqueras ensuite, comment tu en es arrivée à entreprendre ? 

C’est une bonne question parce que souvent, quand on parle de la façon dont Dieu nous conduit, les gens voient directement le surnaturel, La Voix de Dieu qui dit : « Elielle ! Lèves-toi, prend un pagne et fait ceci ». Non, c’est comme ça que ça s’est passé.

Alors, pourquoi je lis mon activité avec ma relation avec Dieu ? Parce que, c’est venue doucement. J’ai vu qu’en réalité Dieu m’a conduit pas à pas, jusque-là. Je ne vais me vanter en disant que depuis mon enfance je cousais des robes. Je ne faisais rien de tout ça ! D’ailleurs je ne savais même pas que je pouvais faire quelque chose avec mes doigts. Quand je voyais des gens coudre quelque chose ou faire ceci ou cela, je me demandais comment ils faisaient ? Je les trouvais trop intelligents. Je me souviens avoir demandé une fois à une coiffeuse : « comment tu fais pour te coiffer toute seule ? ». Elle m’a dit que c’est facile pour elle. Et je lui ai dit : « mais comment tu fais pour coiffer le derrière ? » Elle m’a répondu que c’est là-bas même le lieu le plus simple à coiffer. Quand je suis rentrée à la maison, je me suis dite, « celle-là, elle ment seulement ». Ce n’est pas possible qu’elle puisse faire tout ça, seule. En fait, je l’ai trouvé tout simplement extraordinaire.

Pour ma part, je n’ai pas commencé vite comme ça. Il n’y a pas un prophète qui a vu ça sur moi hein… Depuis mon enfance, personne n’a vu ça. Personne. Mais pourquoi je lis ça à Dieu ? Parce que je sais qu’il y a eu un temps pour ça. Et au moment où s’est venu, ça m’avait l’air d’un divertissement, d’un hobby. Mais j’ai vu la façon dont je suis passée de hobbies, à faire des choses qui plaisent aux gens. Des choses pour lesquelles des gens peuvent sortir de l’argent pour s’en acquérir. Dieu, au début ne m’a pas prévenu qu’on partait vers cela. Mais en chemin, Il m’a convaincu que c’est quelque chose que je peux faire. C’est pour cela que je lis ça à ma relation avec Dieu, parce que si Dieu ne me conduisait pas, je n’allais pas avoir le temps de prendre une aiguille et m’assoir pour faire un accessoire, je ne pense pas, parce que mes rêves, mes projets étaient ailleurs.

Ce que tu viens de dire est édifiant Elielle, parce que tu vas donner l’occasion aux jeunes filles et jeunes femmes de croire que c’est possible. Que tout est possible, au moment où le Seigneur te donne l’envie de faire quelque chose, tu peux le faire. Philippiens 2v13.

3- Contrairement à ce qui précède, Elielle, j’ai toujours pensé tu avais développé ces savoir-faire depuis longtemps. Je trouve que tu es remplie de talents, et j’étais persuadé que ces talents étaient manifestés depuis l’enfance ?

Nonnn, c’est depuis 2017 ! C’est cette année seulement, que j’ai pris une aiguille et une matière en me disant que je vais faire quelque chose, un accessoire. Cette année. Mais souvent moi aussi, j’ai l’impression que je fais ça depuis 5 ans. Rire. Souvent j’ai l’impression d’être vieille dans le métier. Dans ce sens, il y a quelques jours, je demandais à quelqu’un de proche, si c’était vraiment en 2017 que j’avais commencé. Il m’a rassuré que c’était effectif en 2017, parce que avant, je ne faisais pas ça.21751646_465662100487830_5179887210115059289_n

Il y a un temps pour toutes choses, et quand on se confie à Dieu et qu’on a confiance en Lui, il faut être rassuré qu’Il peut nous emmener où on ne s’imagine pas. Il ne faut rien négliger. Ça peut n’avoir l’air de rien au début, tu peux penser que c’est juste un divertissement, alors que Dieu a un plan pour ça. Je pense donc qu’il faut se laisser guider par le Saint-Esprit.

Je suis édifié par tout ce que tu viens de nous dire Elielle et j’imagine combien d’autres jeunes filles et jeunes femmes après moi le seront aussi. 

4- Parlons maintenant de ton entreprise, qu’est-ce que tu fais ? En quoi consiste ton entreprise ? 

Mon entreprise consiste en la création d’accessoires avec des matières telles que le pagne. Le pagne sous toutes ses formes : le wax, danfani si j’ai l’occasion et bien d’autres. En fait, je ne me limite pas. Sur ma page Facebook, j’ai écrit Tigsba Accessories and More. Parce que, pour le moment, je n’ai pas envie de me définir en commençant par une lettre majuscule et en terminant par un point. Il y a beaucoup de choses qui défilent dans ma tête, et ces choses ne sont pas encore extériorisées. Actuellement ce qu’il y a, ce sont les accessoires en pagnes. Je travaille aussi avec les perles. C’est essentiellement ça. Je fais donc les accessoires pour les femmes, mais aussi, je pense beaucoup aux hommes. J’ai envie de faire quelque chose pour eux.

J’arrive à faire des colliers, j’arrive à faire des broches, des boucles d’oreilles. Je travaille à faire des pochettes, des sacs. Des accessoires qui laissent juste une petite touche d’élégance sur notre style vestimentaire. Juste un ou deux accessoires, on n’a pas besoin de se surcharger.

J’aime écrire souvent sur Facebook : The Vision is Big ! Pour dire que la vision est grande, donc je n’ai pas envie qu’on me limite à ce qu’on voit maintenant. C’est pour cela que j’ai mis le « And More » pour que les gens s’attendent toujours à quelque chose de plus. Voici succinctement ce que je fais dans mon entreprise.

5- The Vision is Big ! Est-ce que tu peux nous donner un petit aperçu de la grande vision, en nous disons comment tu te vois dans 5 ans, 10 ans ?

Dans 5 ans, 10 ans, je veux avoir une marque reconnue. Mais je veux que ça soit Made in Burkina Faso. Je veux vraiment que ce soit quelque chose qui vient d’ici, de mon pays. J’ai eu à faire des voyages où j’ai été challengé dans ce domaine. Il faut dire qu’au Burkina, nous sommes très perméables à ce qui vient de l’extérieur. Souvent même, on trouve que ce qui vient de l’extérieur est mieux. Je dis cela parce que je suis burkinabé, donc je sais. Je le sais parce que ça m’arrive à moi aussi. Je veux pouvoir rendre disponibles beaucoup de choses que les gens cherchent à l’extérieur. Je veux pouvoir les rendre disponible ici. Aussi, je veux que les gens de l’extérieur cherchent à savoir ce qui se passe chez nous. Qu’ils se demandent où on peut trouver ceci ou cela, et qu’on puisse leur dire : « mais c’est au Burkina » et qu’ils cherchent à savoir où se trouve le Burkina.15401085_1209927769087166_7698919471125838812_n

C’est vraiment quelque chose de Made in Burkina que je veux, quelque chose de vraiment grand qui touche un spectre élargi : les femmes, les enfants et les hommes. Je veux que tout le monde se retrouve dedans. Je veux aussi aller au-delà des accessoires pour toucher à l’habillement.

6- Donc tu te vois aussi toucher à la mode dans une vision plus grande ? 

Oui, je me vois bien travailler dans ce domaine, dans quelques années.

7- Comme mot de fin, quelque est le message que tu voudrais apporter aux jeunes filles et jeunes femmes qui liront cet article ? 

Pour les jeunes filles et jeunes femmes, j’ai un message plutôt clair. Rire. Je veux vraiment les encourager, surtout mes petites sœurs, les adolescentes et les jeunes filles, à avoir de grands Rêves. Il ne faut pas croire qu’il y a quelque chose qui ne puisse pas se faire. Moi, je l’ai dit, je n’ai pas fait une école de couture. Mais figurez-vous que j’ai eu le cran d’aller acheter une machine à coudre. Sans savoir comment coudre. Ceci pour dire qu’il faut penser grand et se donner aussi les moyens d’y arriver, parce que ce n’est pas en dormant qu’on y arrive. Aujourd’hui, je peux dire humblement que j’ai plusieurs casquettes. Autant, je suis en fin de cycle de Master d’économie de développement, chorégraphe comme je le disais plus haut, et j’ai désormais une petite entreprise avec une grande vision. C’est pour dire que Tout Est Possible ! Il ne faut pas accepter que l’on te dise que tu es une jeune fille et tout ce que tu peux faire c’est d’accompagner un homme dans le futur. Bien sûr, nous serons toujours à côté de nos maris dans le futur, mais Dieu a un plan pour chaque personne, et donc pour chaque jeune fille. C’est important de pouvoir discerner ce que Dieu a aussi prévu que tu fasses. Si tu ne le fais pas, il y a quelque chose qui va manquer. Donc j’encourage toutes les jeunes filles et jeunes femmes à avoir de grands rêves et à se donner toutes les moyens pour y arriver.

11143202_834101850003095_6561240400657506306_n

Merci Elielle. Il y a tellement de choses dont nous aurions pu parler dans cet article. Tu as parlé de voyages et je sais que tu as été il y a peu de temps aux USA, dans le cadre d’un programme de formation de jeunes Leaders africains, mis en place par l’ex Président Américain Obama, et qui se nomme Yali. On pouvait aussi parler du challenge que ce programme a pu t’apporter. Mais aussi, parler des méthodes que tu utilises pour perfectionner ton talent, bref. C’est autant de domaines dont le temps ne nous permet pas d’aborder ici. Peut-être au cours des prochains mois, tu pourrais encore être conviée à Secrets de Filles, pour nous bénir sur d’autres aspects de ta vie à découvrir. Pour l’heure, nous retenons que tu nous as encouragée à rêver grand et aussi à laisser sortir ce que Dieu a mis en nous, parce que si nous ne le faisons pas, personne ne le fera à notre place. Merci beaucoup Elielle.

Nous sommes arrivées au terme de cet entretien, je t’inviter donc à prier pour les jeunes filles et jeunes femmes qui vont lire cet article.

Prière d’Elielle pour les jeunes filles et jeunes femmes : 

Dieu de Grâce et Dieu de Bonté, je veux Te dire Merci, parce que tout ce que Tu fais est Bon ! Cette opportunité que Tu me donnes de pouvoir m’exprimer afin que d’autres reçoivent, est une grâce pour moi. Je ne viens pas de moi-même, mais je viens avec Toi, et avec Toi devant moi. Je veux prier pour toutes jeunes filles et jeunes femmes qui vont lire cet article, même si c’est dans 5 ans. Je prie que Tu fasses naître un rêve dans le cœur de chacune d’elles. Plus qu’un simple projet, mais un grand rêve, qui est en lien avec leur destinée. Un rêve qui au départ pourrait faire peur, mais qui va se réaliser. Donne à ces jeunes filles et jeunes femmes l’envie de faire des choses grandes pour impacter leur entourage. Donne-leur de faire les choses comme Toi Tu les fais. Au Nom de Jésus, Amen.

Vous pourrez retrouver Elielle sur sa page Facebook : Tigsba Accessories and More .

 

LE HALL DU JARDIN·PAROLES DU JOUR

Lundi 25 septembre 2017 : Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien.

woman-2609635_1920 (2)Dans le programme de cette semaine, je vous ai partagé un des passages sur lesquels j’ai médité ce matin.

En effet, j’ai médité sur le livre des Hébreux au chapitre 13. Plusieurs versets ont attiré mon attention. L’un d’eux, c’est le verset 6 :

« C’est donc avec assurance que nous pouvons dire : Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien; Que peut me faire un homme ? »

Seigneur! J’aime cette déclaration. Je l’ai répété plusieurs fois ce matin et j’invite chacune à le répéter quand une situation ou un homme voudra nous faire obstacle ou nous nuire. Osons-le dire, car c’est la Vérité :

Le Seigneur Est mon Aide, je ne craindrai rien. Que peut me faire un homme?

La Parole du Seigneur Est La Vérité, Le Seul Fondement Sûre sur lequel nous pouvons nous appuyer. N’ayant pas peur de La proclamer haut et fort, face aux circonstances que nous traversons.

Mon Jardin Secret

Au Programme cette Semaine!

Salut à vous Princesses du Royaumes!

Cette ici la semaine que Le Seigneur a faite. Qu’elle Soit pour nous un sujet de joie. Pour ce faire, je vous partage ce passage de Hébreux 13 verset 20 à 21, qui a été l’objet de ma méditation ce matin. Je prie que chacune puisse l’expérimenter au quotidien durant toute cette semaine.

« Que le Dieu de paix, qui a ramené d’entre les morts le grand pasteur des brebis, par le Sang d’une Alliance Éternelle, notre Seigneur Jésus, vous rende capables de toute bonne oeuvre pour l’accomplissement de sa volonté, et fasse en vous ce qui lui est agréable, par Jésus-Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen ! »

Que la Paix, la Joie et l’Amour inaltérable de notre Seigneur soient notre partage quotidien.

Cette semaine, Grâce à Dieu, nous aurons un merveilleux programme à ne pas rater, comme décliné ci-dessous!

Bonne semaine 1

LE HALL DU JARDIN·Non classé

Comment savoir si il/elle s’intéresse à moi?

« Je l’aime. M’aime-t-il aussi ? » Voici une question que plusieurs jeunes filles et jeunes femmes se posent ou se sont posées au moins une fois au sujet de la personne qu’elles aiment. Pour répondre à cette question, je vous partage un merveilleux article de Pauline, du blog Libérés pour aimer. Vous trouverez aussi dans son blog, d’autres formidables articles qui traitent sur des thèmes très bénéfiques pour bien vivre le célibat et faire un bon choix du conjoint.

Libérés pour aimer

Cette question m’a été posée par deux lecteurs abonnés, et je vous avoue que j’ai un peu traîné avant de rédiger cette réponse… Ce n’est pas une question facile! Dieu seul connaît les cœurs! Ce que je vais vous partager n’est donc pas de la science infuse ou LA façon de savoir à tous les coups si une personne s’intéresse à vous. C’est simplement une aide.

View original post 1 359 mots de plus

HISTOIRES RACONTÉES·LE HALL DU JARDIN

Histoire Racontée : Je l’aimais, mais je ne l’ai pas su à temps ! Il a épousé une autre.

Comme promis, voici notre première Histoire Racontée. Le but de cette rubrique, c’est d’encourager, d’orienter et d’offrir aux jeunes gens la possibilité de bien rêver et de construire des relations amoureuses saines. Je vous invite donc à lire attentivement cette première histoire et à laisser un commentaire selon les leçons que chacune en tire. Cela pourrait aider une autre jeune fille ou jeune femme. Au besoin, vous pouvez aussi m’écrire personnellement. Puisse Le Seigneur vous enrichir à travers cette lecture.

Je l'aimais bien

C’est l’histoire d’une jeune fille douce, pleine d’Amour pour le Seigneur aimant servir les autres.

Elle faisait partie d’une assemblée où elle participait à l’organisation des événements, faisait l’accueil et le service avec une telle douceur. On la regardait avec beaucoup d’admiration à cause de cette douceur exceptionnelle qui émanait d’elle. Elle avait plusieurs qualités cependant, dans son parcourt scolaire, elle rencontrait quelques difficultés. Dans le groupe de jeunes de son église, elle avait plusieurs amis, en particulièrement un, qu’elle appelait respectueusement son grand frère. C’est ce dernier qui lui apportait son aide avec des cours particuliers à domicile, afin de l’aider à combler ses lacunes et mieux préparer son baccalauréat. Ce soutien était beaucoup apprécié par la jeune fille, sa mère et toute sa fratrie. Le jeune frère qui venait souvent chez elle pour l’aider, adoptait une attitude tellement simple et discrète qu’il était impossible à la jeune fille d’imaginer une quelconque autre intention de ce dernier. Il avait su se familiariser à la fratrie et même avait occupé une place dans le cœur de la maman qui l’appelait affectueusement son fils. La sœur qui avait déjà passé trois fois le bac, le tentait encore pour une quatrième fois. Le jour de l’examen arriva et la jeune fille finit par l’obtenir avec succès. Elle ne manqua pas de témoigner sa reconnaissance à ce grand frère pour son grand soutien.

Les jours qui suivirent, la jeune fille commençait à se rendre compte de quelque chose qui lui semblait un peu étrange. Le jeune homme continuait ses visites chez eux mais, cette fois-ci, pour voir sa mère. « Hummm, qu’est ce qu’ils peuvent bien se raconter tous les deux ? » se questionnait-t-elle.

Le jeune homme semblait avoir trouvé en cette mère une confidente. Un jour, alors qu’il venait de finir la séance confidente qu’il avait avec elle et qu’il eut pris congé d’eux, la mère fit appel à sa fille et lui annonça :

Philippe veut t’épouser ! Il te demande en mariage…

–  QUOI ??? S‘exclama la jeune fille prise du court.

Mais qu’est ce qui a pu bien se passer ? Elle avait toujours pensé que Philippe la regardait avec les yeux de grand frère. Philippe n’avait jamais laissé transparaître ses sentiments et encore moins une attention dans ce sens. Mais que lui était-il arrivé ? Et surtout, elle ne comprenait pas pourquoi il était passé par sa mère pour faire sa demande.

– Quelle est ta réponse ma fille ?

– Je ne sais pas maman.

– Comment ça tu ne sais pas, tu ne l’aime pas aussi ?

– Je ne sais pas maman. Je tombe des nues, je ne sais pas que penser de cela.

– Ok je comprends, mais réfléchis, et donne-lui ta réponse car, il l’attend.

– Quoi ??? Lui répondre à lui ? Mais comment ça, puisqu’il n’est même pas venu à moi me le dire directement.

– Non mais il ne savait pas comment te le dire, comment tu réagirais et il a préféré m’en parlé d’abord et je trouve son attitude très sage.

– Oui mais, on ne demande pas la main d’une fille à sa mère.

– Si ma fille, ton père est aller voir mes parents pour demander ma main tu sais, et …

La jeune fille interrompit sa mère, connaissant déjà très bien le récit qu’elle s’apprêtait à faire.

– Mais maman ça c’était à votre époque. Aujourd’hui on ne fait plus comme ça.

– HUMMMM, vous les jeunes, vous ne savez plus faire les choses de manière convenable. Tu ne sais pas que c’est un honneur pour moi, qu’un jeune homme comme Philippe vienne me demander la main de ma fille ?

La jeune fille qui sourit à sa mère répliqua,

– Oui justement, et je me doute déjà de ce que tu as pu lui dire tout ce temps de causeries que vous avez eu…Mamannnn.

Toutes les deux se mirent à rire.

– Ecoute, écoute, répliqua la mère, réfléchis-y sagement, prie et va lui donner ta réponse.

La jeune fille qui avait voulu suivre le conseil de sa mère, avait pris du temps pour réfléchir. Cependant, elle n’arrivait pas à passer de l’image du grand frère à l’amoureux et commençait à ressentir certaines frayeurs.

« M’aime-t-il vraiment ? Ne se trompe-t-il pas sur ses sentiments ? S’il m’aimait vraiment, pourquoi ne l’a-t-il pas montré depuis longtemps ? Pourquoi n’est-il pas venu me le dire directement ? » Sont les questions qu’elle ne cessait de se ressasser tout le temps. Ce qui la dérangeait en fait, c’est le silence de Philippe. Elle voulait l’entendre de sa propre bouche. L’entendre lui dire lui-même qu’il voulait la marier. Peut-être, ça l’aurait aidé à ne pas se poser toutes ces questions, à ne pas se retrouver dans ce tourbillon d’angoisse dans lequel elle n’arrivait plus à s’en sortir. Mais cela Philippe ne le savait pas.

Philippe qui continuait à rendre visite à la famille de la jeune fille au moins deux fois dans la semaine, repartait à chaque fois déçu car il espérait que sa dulcinée lui donne sa réponse, celle qu’il languissait d’entendre. La jeune fille, quant à elle, se comportait comme si elle n’avait été informée de rien et même s’arrangeait chaque fois à sortir, prétextant aller poursuivre ses procédures d’inscriptions à l’université.

Un certain temps avait passé et la maman qui se lassa de demandé à sa fille ce qu’elle attendait pour répondre au jeune homme, décida de provoquer la rencontre des deux jeunes gens en demandant à Philippe de venir urgemment chez eux alors qu’elle sortait.

A son arrivée, le jeune homme était surpris de trouver que la jeune fille était toute seule, constatant l’absence de la maman qui pourtant l’avait fait appel en urgence. La jeune ne l’était pas moins que lui.

– Bonjour Philippe,

– Bonjour…

– Maman vient de sortir si c’est elle que tu venais voir.

– Euh, elle m’a demandé de venir. A quelle heure penses-tu qu’elle serait de retour ?

– Je ne sais pas, elle sortit en urgence et ne m’a rien dit quand elle partait. Mais on peut l’appeler si tu veux, pour savoir quand elle reviendra ?

–  Non ne la dérange pas, répliqua Philippe, je vais l’attendre.

Il prit place à ses côtés. La jeune fille très douce était aussi timide que Philippe. Alors, ils passèrent un bon moment sans s’adresser la parole quand Philippe s’arma de courage et pris la parole.

– J’attends toujours ta réponse ?

La jeune fille qui se retourna pour le regarder avec un ère étonné.

– Quelle réponse ?

Philippe qui répond en baissant son regard,

– La réponse à la question que maman t’a posé de ma part. 

– Et tu veux savoir ce que j’en pense ?

– Oui ma chère, répondit-il, comme il avait l’habitude de l’appeler.

– Philippe, je ne te comprends pas, je ne comprends pas pourquoi tu penses que je peux être ta femme et pourquoi tu n’as pas voulu me l’exprimer directement.

– Je ne savais pas comment tu allais le prendre.

– Comment j’allais le prendre ? Cela m’a évidemment bouleversé et je continue de l’être, car je t’ai toujours vu comme mon grand frère. Et toi, tu n’as jamais fait quelque chose qui aurait pu me faire penser le contraire. Tu m’as toujours soutenu, as toujours été là pour me conseiller, m’encourager, m’orienter, mais n’a jamais ouvert la bouche. Comment veux-tu que je comprenne qu’un bon jour, que celui que je considère comme un grand frère, vienne à me demander la main passant par ma mère. Je suis confuse…

– Je m’en excuse, je ne voulais pas te mettre dans une telle confusion. Je t’assure que ce n’était pas mon intention.

– Oui mais maintenant tu l’as déjà dit, tu veux m’épouser. T’es-tu demandé si j’étais prête à me marier ? Si j’étais prête à ça ? Je ne sais pas, je ne sais même pas où mettre la tête…

–  Mais si tu n’es pas d’accord, ne te fais pas de soucis, je comprendrais…

– Non, je ne sais pas si je suis d’accords ou pas Philippe, c’est ce qui me rend confuse, de savoir qu’il faut que je te réponde maintenant alors que rien n’est encore clair de mon côté.

– Ecoute, je comprends que tu ne t’attendais pas à ça de ma part. Je te laisse du temps et attendrais ta réponse quand tu seras prête. Je ne veux pas te rendre confuse d’avantage. Retrouve ta paix s’il te plaît et moi je prierai Dieu dans ce sens.

Sur ce, les deux jeunes gens tombèrent d’accord.

 La jeune fille venait d’entreprendre ses études supérieures et continuait son service à l’église comme elle aimait le faire. Philippe qui était très admiré par les autorités de l’église continuait à encadrer le groupe de jeunes qui lui avait été confié.

Un an était déjà passé et voici que la deuxième année allait s’achever, la jeune fille n’avait toujours pas donné sa réponse. Elle avait pensé que Philippe serait toujours là à l’attendre mais n’avait pas considéré un facteur qui allait changer définitivement le tournant des événements avenirs.

Un dimanche matin, alors que l’église était assemblée pour le culte, elle vit le pasteur montrer à l’estrade dans une humeur peu habituelle. Il ne semblait pas seulement être fâché, mais très fâché. La cause de cette colère allait bientôt se savoir lorsqu’il fut appel sur l’estrade deux jeunes gens. « J’appel à l’estrade le frère Philippe et la sœur X. » Dis le pasteur dans un ton solennel. « Hummmmmm !!! », s’exclama l’assemblé qui était réunie. On savait bien ce que ce scénario pouvait vouloir dire mais on s’imaginait bien mal que les jeunes gens appelés seraient l’objet d’une telle chose, d’un tel scandale ! Le pasteur poursuit ses propos après que les deux jeunes gens demandés l’eurent rejoint sur l’estrade. « Je vous présente ici, deux jeunes gens qui ont fait la honte de l’église. Ils ont causé un grand tort à toute l’assemblée et le premier que je tiens pour responsable dans cette affaire, c’est Philippe. Philippe à qui on a tout appris de la Parole de Dieu, celui qui a été une fierté pour nous tous ici, un modèle pour beaucoup des jeunes, un sujet d’action de grâce, vient de commettre la pire des erreurs. Je vous annonce que ces jeunes gens vont se marier la semaine prochaine, parce que Philippe a enceinté la sœur X. »

« Quoi ???? », s’exclama de nouveau l’église toute entière. Les uns se questionnèrent « qu’est ce qui se passe ». Certains n’en revenaient pas qu’il s’agisse de Philippe et les autres se mirent même à pleurer. Lizzie elle restait silencieuse. Son choque dépassait évidement tous ceux de l’assemblée réunie.

Qu’avait-il pu bien se passer ? Comment pareil chose avait-il pu arriver, Non ce n’est pas possible ? Pas du Philippe que l’on connaissait.

Philippe était resté la tête baissée, ne pouvant pas la relever à cause de la souffrance qu’il éprouvait de faire tant de mal à l’église. Le pasteur finit son monologue qui clamait toute sa déception et toute l’église était resté silencieuse après cela. Le culte avait pris fin plus tôt que d’habitude ce jour-là. Les uns et les autres ne purent se saluer à la sortie, tellement la tristesse était partagée dans le cœur de tous.

Lizzie qui avait couru dans les toilettes tout juste à la fin de culte, ne put en ressortir qu’une demi-heure après. Elle pleurait de chagrin pour Philippe, mais aussi de colère. Il y avait également du regret, un sentiment de culpabilité qu’elle ne pouvait encore s’expliquer, pensant que c’était sa faute, s’il s’était retrouvé dans une pareille situation. Elle ne cessait de se répéter : « Pourquoi, pourquoi, pourquoi Seigneur ? ».woman-1149965_1920 (2)

Qui était cette sœur X qui surgissait soudainement dans la vie de Philippe, où l’avait-il rencontré pour commettre avec elle la fornication. Les gens étaient curieux de le savoir, car on n’avait pas l’habitude de les voir ensemble. Ces interrogations allaient vite trouver leurs réponses, les jours qui suivirent.

La sœur X était de ses sœurs qui s’avaient s’afficher et attirer l’attention sur elles. Elle était provoquante, querelleuse et indisciplinée. Personne ne lui demandait la main à cause de ce mauvais caractère qu’elle affichait. Elle avait quitté l’église sans qu’on ne sache pourquoi et avait réapparu après quelques années sans donner d’explications. Elle avait intégré activement le groupe des jeunes, et s’était insérée dans les activités qu’ils organisaient. Philippe qui était le responsable, n’avait pas discerné cette intrusion. Philippe, un jeune homme très béni, brillait dans tout ce qu’il entreprenait, et son parcourt scolaire le reflétait bien. A la fin de ces études supérieures, il s’était lancé dans le monde professionnel très tôt, en tant qu’entrepreneur et prospérait déjà très bien dans ce domaine. Mais ces choses, il les considérait comme la pure de Grâce de Dieu à son égard car il ne se voyait pas supérieur aux autres jeunes et c’est cette simplicité de cœur, cette humilité et douceur qui caractérisaient Philippe. Tous les jeunes voyaient en lui un modèle de jeune intègre dans ses voies, aimant le Seigneur. Un homme plein de douceur et de simplicité. Ce qui choquait d’autant plus l’église, car ces deux jeunes gens étaient diamétralement opposés.

Un soir, alors que Philippe organisa une Agape chez lui, avec pour but de renforcer la communion fraternelle entre les jeunes. La sœur X qui avait pris part à la rencontre, s’était attardé avec deux autres sœurs chez le frère prétextant qu’elle voulait tout ranger et tout nettoyer avec les deux autres avant de partir. Philippe qui ne pouvait percevoir le mal derrière toute cette mascarade, les laissa faire et se retira dans sa chambre leur disant de lui faire signe quand elles auraient fini, pour les raccompagner chez elles. Sans qu’il ne se rendent compte, il s’était assoupi et quand il se réveilla, le temps s’était vraiment écoulé. Il était déjà 23h30. Il avait accouru au salon pour voir si les sœurs étaient toujours là. Il fut surpris de constater qu’il n’en restait plus qu’une.

– Où sont les autres et pourquoi ne m’avez-vous pas réveillé ? Je n’ai pas vu le temps passer, désolé !

– Si, nous avons essayé de te réveiller en vain, en frappant à la porte. N’ayant pas de réponse, les autres ont décidé de partir, car elles n’habitent pas loin, mais moi je n’ai eu d’autre choix que de rester t’attendre parce que mon domicile est très loin d’ici.

– Oh mon Dieu, Ok allons-y, je te dépose.

-Non, non, ce n’est plus la peine ! J’ai déjà prévenu à la maison que je ne rentrerai pas avant demain.

– Quoi ??? Tu ne rentreras pas ? Comment-ça ? allez, lèves-toi, je te raccompagne.

– Non je te dis. Si j’arrive à l’heure-là, personne ne nous ouvrira le portail car tout le monde dort chez moi à cette heure. Je n’ai qu’à dormir ici et demain matin tu pourras me déposer. Ne t’inquiète pas pour mes parents, je les ai rassurés que je suis en de bonne mains.

– Waouh, je suis vraiment désolé, je ne sais pas comment j’ai pu m’endormir à ce point.

– Allons, ce n’est pas grave. Tu me déposeras demain, matin.

– Ok je t’apporte des draps, tu vas te coucher sur le canapé.

Elle avait demandé à prendre sa douche avant de se coucher. Philippe lui avait laissé le nécessaire et était allé se coucher.

La nuit était bien avancée quand Philippe entendit une voix en larme l’appeler. Il se leva, sauta de son lit et accourut voir ce qui avait pu bien être la cause de ces appels en sanglotés. Malheureusement c’est à ce moment qu’il tomba dans les griffes de cette mise-en scène qui avait pour but de le séduire. Il trouva la sœur X à demi-nue, qui s’empressa de se jeter sur lui, simulant une crise d’angoisse. Elle l’avait enlacé et ne lui permis pas de se libérer. Malheureusement, sans qu’il ne s’en rendre compte, il l’avait connu.

Quand le soleil se leva, et qu’il se rendit compte de l’erreur qu’il venait de commettre, il le regretta avec des larmes. La sœur X qui était arrivé à ses fins, se mit à le consolé d’un ère satisfait.

Depuis ce jour, Philippe avait ralenti ses activités à l’église et donnait toujours une raison pour ne pas prendre part aux réunions car il se culpabilisait de ce qui c’était passé. Pendant ce temps, la sœur X continuait à l’appeler et à vouloir le séduire à nouveau. Il avait bien compris son jeu et avait décidé de couper tout contact avec elle. Un mois et demi plus tard, sur un coup de sonnerie signalant l’arrivée d’un message, Philippe pris son téléphone, ouvrit le message et en une seule lecture, la vie de Philippe venait de basculer en ces mots :

« Salut Philippe, c’est la sœur X. Je suis désolée de t’annoncer que je suis enceinte de 6 semaines. On va devenir parents !!! »

Un tourbillon de vertige le saisit et sa peine ne fit que se creuser. A ce moment, Philippe su qu’il n’avait plus de choix. Il lui fallait prendre ses responsabilités. Il décida donc d’aller rencontrer le pasteur pour tout lui avouer. Evidemment, il savait qu’il n’avait plus d’autres choix que d’assumer ses responsabilités en épousant cette fille qu’il n’avait pas aimé. Car son cœur appartenait à Lizzie et ce depuis toutes ses années d’attente de sa réponse.

Lizzie s’était rendue compte qu’elle aimait Philippe, mais ne l’a pas su à temps…

Fine Plume

Ton Amour m’Émerveille

Ton Amour m'émerveille

Plus pénétrable que deux âmes inséparables

Plus évident que les flots de la Mer

Plus Réel que les nuages dans le ciel

Plus perçant que le regard d’un Enfant

Envahissant comme le soleil en Plein Midi

Identique à la lune et au fou  Rire

Plus enivrante que le vin apaisant

Plus que tout, Le Préférable

Est cet Amour qui m’enivre,

Qui émane de Toi!

Telle une fusion du lait et du miel

D’une douceur sans pareil

D’une ivresse qui ne blesse

Laissant l’Âme sur un Nuage

Plus Limpide qu’une Mer de cristal

Tu viens à moi

dans Ton Apparence Idéale

De mille fleurs revêtues de leurs plus beaux pétales

Ton Amour m’enivre et me pénètre

M’introduit dans un bel Univers

Que pour rien au monde je ne veux me défaire

Ton Amour, Mon Parcourt préféré

Ma Mélodie répétée

dans un sommeil entremêlé

Ton Amour, C’est celui que je Préfère

Ton Amour M’émerveille

Mon Jésus

Mon TOUT!